Vêtements écoresponsables en lin pour Homme Made in France

Il y a 19 Produits.

Affichage 1-18 de 19 produit(s)

Nos vêtements en lin pour Homme, la matière écoresponsable par excellence !


Découvrez ici les valeurs d'Aatise et comment travailler avec le lin pour fabriquer des vêtements hommes nous aide à nous rapprocher un peu plus de notre goal !


 

Les méthodes de production du lin en France



La culture du lin pour fabriquer des vêtements en lin en France implique plusieurs étapes de production, allant de la préparation du sol à la récolte et au traitement des fibres.

☛ La première étape est la préparation du sol. Le lin a besoin d'un sol bien drainé et riche en nutriments pour pousser correctement. Les agriculteurs français préparent le sol en le labourant, en ajoutant des engrais organiques et en effectuant des traitements phytosanitaires pour protéger la culture des maladies et des ravageurs.

☛  Ensuite arrive la deuxième étape, le semis. Le lin est semé en avril ou en mai, et les graines sont semées dans des lignes régulières. Le lin nécessite des nutriments pour pousser correctement. Il faut savoir qu’il est également cultivé selon une rotation de cultures, ce qui permet de maintenir la qualité du sol et de prévenir les maladies.
Et c’est au bout d’une centaine de jours que le lin produit ses fleurs bleues si jolies ! Malheureusement celle-ci n'est qu’éphémère et tombent ou fanent facilement pendant la journée qui suit leur bourgeonnement.

☛ La troisième étape se passe en juillet ou en août, c’est la récolte ! Lorsque les tiges atteignent une hauteur d'environ 80 à 100 cm et que les fleurs commencent à tomber. Les agriculteurs récoltent les tiges de lin et laissent le reste de la plante sur le champ pour sécher. Devenant ainsi de l’engrais naturel pour la saison de récolte suivante, c’est ce qu’on appelle le rouissage.
Chez Aatise, le lin, dont sont faits nos vêtements en lin, n’est pas traité aux pesticides, n’altérant rien pour la faune et la flore environnant les champs. Et le lin est cultivé sans arrosage, et ainsi, il ne puise pas dans les réserves d'eau mises en danger avec les changements et challenges climatiques auxquels nous faisons face.

☛ La quatrième étape est le traitement des fibres. Dans le processus de transformation de plante a tissu, le lin se voit soumis à trois différentes phases. Le teillage, le peignage et la filature.

Pour ce qui est du teillage, son rôle est de séparer les fibres et paille de lin. Cela prend la forme d’une opération mécanique lorsque les tiges de lin sont passées dans des cylindres. Il s'agit d'une étape cruciale dans la production de lin, qui permet d'obtenir des longues fibres, fines et résistantes, utilisées dans la fabrication de textiles tels que le lin, le lin mélangé et la toile de jute.
Le teillage du lin est un processus complexe et il se fond avec la phase du peignage. Et ses phases là nécessitent des compétences techniques et une grande attention aux détails. Mais il est essentiel pour produire des fibres de lin de haute qualité, qui sont utilisées dans de nombreux produits textiles.

Et enfin se déroule la filature du lin. C’est le processus qui permet de transformer les fibres de lin en fils. Ceux-ci seront ensuite utilisés dans la fabrication de textiles tels que le lin, le lin mélangé et la toile de jute.
La qualité des fibres de lin, la régularité du filage et la force du fil sont tous des facteurs importants qui influencent la qualité du fil final. C'est pourquoi la filature du lin est souvent effectuée par des professionnels expérimentés qui ont une grande expertise dans la manipulation des fibres de lin.
Et comme vous pouvez l’imaginer, ses fils de lin seront enfin tissés pour prendre la forme de tissus. Puis, ils seront par exemple utilisés dans notre atelier Aatise pour confectionner nos vêtements en lin écoresponsables et Made in France.

En résumé, la production de lin en France implique des étapes de préparation du sol, de semis, de croissance et d'entretien de la culture, de récolte, de traitement des fibres et de transformation des fibres en produits finis. Les agriculteurs français utilisent des méthodes de culture respectueuses de l'environnement, telles que la rotation des cultures et l'utilisation d'engrais organiques, pour produire des fibres de lin de qualité supérieure.


 

Le lin des vêtements de chez Aatise ?

Pour notre entreprise, il est important de réduire l’impact carbone le plus possible tout au long du processus de production de nos vêtements en lin homme éthiques. Ainsi, il est important pour nous de travailler avec des partenaires qui respectent et ont la même vision que Aatise.

Ainsi, tous les processus de transformation du lin en étoffe se font sur Pau, au même endroit. Cela nous permet de réduire au mieux le coût et l’impact qu’ont les transports sur l’environnement. Et c’est le cas depuis nos débuts en 2017, de ce fait 95% du lin qui se trouve dans vos vêtements Aatise provient de France ! La fibre du lin “Made in France” est longue et résistante, mais elle est aussi rare, puisque les terres réservées à la culture du lon limitées. Et donc le reste du lin composant vos vêtements vient de la Belgique et de la Hollande.
Mais il nous est évident que le climat de notre pays est parfait pour la culture du lin. Et le savoir-faire français est inégalable lorsqu’il s’agit du traitement de notre matière première : le lin.
 


 


Nos valeurs à travers le Lin :



Vous l’aurez compris, chez Aatise, nous avons des valeurs dont nous sommes fiers et des opinions bien arrêtées. Nous voulons aider à la préservation de l’environnement et mettre en avant notre marque éthique !
Ainsi, il en va de soi que nos tissus et leur provenance reflètent nos valeurs. C’est le cas pour nos vêtements en lin, puisque la matière du lin présente plusieurs avantages ! Et ce sont ces avantages des vêtements en lin que nous allons vous présenter dans cette partie.



☛  Le lin économise l’eau :


Pour un seul t-shirt = 1800 l d'eau economi !

Les vêtements en lin, comme ceux d’Aatise, sont souvent considérés comme une option écologique. Car la culture du lin nécessite relativement peu d'eau par rapport à d'autres cultures textiles. En effet, le lin est une plante qui pousse naturellement dans les zones humides et ne nécessite pas d'irrigation artificielle.

Cela, contrairement à d'autres cultures telles que le coton qui nécessite une grande quantité d'eau pour pousser. La culture du lin utilise souvent l'eau de pluie et l'humidité naturelle du sol pour se développer. Cela signifie que les agriculteurs qui cultivent du lin n'ont pas besoin d'utiliser autant de ressources en eau. Ce qui réduit l'impact environnemental de la culture et de la production de vêtements en lin.


☛  Le lin est bon pour la terre :


Tout d'abord, le lin est une plante qui peut être cultivée sans l'utilisation de pesticides et d'engrais synthétiques. Cela réduit fortement la quantité de produits chimiques utilisés lors de la culture. Et donc en parallèle, cela réduit l'impact sur l'environnement de la culture du lin puisque son risque de pollution est considérablement amoindri.

En plus d’avoir des avantages concernant les risques de pollution, la culture du lin peut également être bénéfique pour la biodiversité ! Car elle peut fournir un habitat pour les insectes et les animaux locaux. Le lin est également une culture à rotation rapide, ce qui signifie qu'il peut être cultivé sur les mêmes terres plusieurs années de suite sans épuiser les nutriments du sol. Elle en apporte même puisque les résidus de la plante sont laissés sur le sol après la récolte, se décomposent. Cela ajoute de la matière organique au sol et aide à nourrir les micro-organismes bénéfiques qui aident à maintenir la santé du sol.

Notre dernier point pour cette partie concerne le rôle du lin dans l’oxygénation de la terre. Le système racinaire du lin est profond et dense et aide à ameublir et à aérer le sol. Les racines de lin peuvent pénétrer dans le sol jusqu'à 1,5 mètre de profondeur. Ce qui les rend très efficaces pour améliorer la structure du sol et permettre une meilleure circulation de l'air.



☛  Le lin est Zéro déchet :


Lorsque la saison de la moisson du lin arrive en France, la plante est récoltée et toutes les parties de la plante sont utilisées ! D’où la réduction des déchets. Pour être plus précis, les graines de lin peuvent être utilisées pour produire de l'huile de lin. Les tiges de lin peuvent être utilisées pour produire du papier, de la litière pour animaux, etc.. Et dans le càs des vêtements en lin, les fibres de lin sont ensuite tissées. Nous permettant de produire des vêtements, des tissus d'ameublement et d'autres produits.

Les vêtements en lin peuvent être fabriqués en utilisant des techniques de teinture naturelles et sans produits chimiques ni nocifs. Cela réduit les déchets et donc minimise également l'impact environnemental.

Enfin, le lin est une fibre naturelle et durable qui peut être recyclée et compostée en fin de vie ! Les vêtements en lin sont souvent considérés comme une alternative plus écologique aux tissus synthétiques. Car ces derniers peuvent être fabriqués à partir de matières premières non renouvelables et qui peuvent être difficiles à recycler.